Ces 6 façons de raisonner pourraient causer l’échec de votre blog ou votre projet

« Ce que d’autres ont réussi, on peut toujours le réussir. » Antoine De Saint-Exupéry

Source Image © Pxabay.com (CC0 License Domaine Publique)

Admettons que vous soyez dans le cas suivant :

Vous avez enfin trouvé la meilleure idée de votre vie et vous vous apprêtez à créer votre blog autour d’elle afin de partager votre savoir avec le monde entier et proposer vos produits et services à vos futurs clients.

Nuits et jours, cette idée vous trotte dans la tête et vous êtes sûr(e) qu’elle marchera à coup sûr.

Vous ne pouvez plus dormir ni manger sans qu’elle ne vienne vous conforter dans l’idée que vous allez tout cartonner et vous êtes convaincu(e) que personne n’a jamais eu pareille idée avant vous.

Pourquoi ne pas vous lancer ?

Vous faites rapidement quelques recherches sur Google afin de rassembler quelques informations et évaluer votre marché potentiel et là, STUPEUR !!!!

Votre idée existe déjà !

Vous n’en croyez pas vos yeux !

De nombreuses personnes ont déjà eu la même bonne idée bien avant vous et pire encore, elles semblent déjà avoir un bon temps d’avance sur vous.

Elles proposent déjà les mêmes produits et services que vous souhaitiez proposer. Même la marque et le nom de domaine que vous souhaitiez réserver pour lancer votre blog sont déjà pris.

Les premières pages des moteurs de recherches sont déjà littéralement assaillies par des dizaines de concurrents qui ne vous feront certainement pas de cadeaux tant ils sont là depuis des années.

Vous vous dites à quoi bon vouloir se lancer dans un combat perdu d’avance ?

Abattu(e) et découragé(e), vous laissez tout tomber. Plutôt que d’essayer quand même de mettre en place votre idée et voir ce que cela pourrait donner avec le temps, vous choisissez tout purement et simplement de tout abandonner car vous pensez que vous n’avez aucune chance de vous imposer. Vous vous dites que votre idée ne marchera jamais.

N’avez-vous jamais été confronté(e) à pareille situation ?

Si oui, et bien chers blogueurs, permettez-moi juste de vous apprendre que par de telles raisonnements, vous venez juste de tuer votre blog avant même sa naissance.

Mais rassurez-vous ! Le découragement est une expérience tout à fait normale et chaque personne le gère plus ou moins bien selon son caractère et sa personnalité. La plupart des entrepreneurs l’on déjà vécu au moins une fois et tout comme vous, bon nombre d’entre eux ont fini par baisser les bras plutôt que de se battre pour leur idée.

La plupart du temps, le découragement survient à cause de ces 6 façon de raisonner :

1 : « J’aurais dû me douter que l’idée serait déjà prise »

2 : « Après réflexion, cette idée n’était finalement pas si géniale que ça »

3 : « De toute façon je m’en moque, cette idée n’aurait intéressée personne »

4 : « Il y a déjà trop de concurrents dessus »

5 : « De toute façon ça n’aurait jamais marché »

6 : « Cette idée n’était pas pour moi »

Comment combattre ces raisonnements négatifs et aller jusqu’au bout de son idée?

Que ce soit pour créer leur blog ou lancer un projet d’entreprise quelconque, de nombreuses personnes restent bloquées au stade de l’idée et leur projet ne va pas plus loin que cette « idée ».

Or il existe de nombreuses façons de contourner les petits blocages qui peuvent s’ériger sur votre parcours.

Si vous avez eu ce genre de raisonnements dans votre tête et qu’ils vous empêchent de concrétiser votre projet et d’aller jusqu’au bout de vos idées, voici-ci dessous mes conseils pour contourner cette étape et rebooster votre motivation.

 1 : « J’aurais dû me douter que l’idée serait déjà prise »

Lorsque j’étais à l’école de commerce et que nous suivions des cours de préparation à la création d’entreprise, l’un de nos professeurs nous répétait souvent qu’une idée, aussi géniale qu’elle soit, « était déjà périmée avant même qu’on l’ait eue » puisque quelque part dans le monde, quelqu’un avait déjà pensé à la même chose avant nous.

Par cette petite introduction, ce que vous devez comprendre c’est que personne n’a l’exclusivité d’une idée.

Quel que soit le projet que vous souhaitez mettre en place, il y a de fortes chances que d’autres personnes soient déjà sur le coup.

Cela ne doit pas constituer un frein pour vous. Au contraire, cela peut même être un atout pour vous car si votre idée est très prisée, cela signifie sûrement qu’il existe de véritables besoins et donc qu’il y a un marché potentiel assez grand pour que vous puissiez aussi y avoir votre place.

Dans ce cas, plutôt que d’abandonner purement et simplement votre projet ou votre idée, inspirez-vous de ce que font les autres et adaptez-le à vos propres besoins.

Il existe peut-être une niche au sein de ce marché que vos concurrents n’ont pas encore exploitée. C’est peut-être pour vous l’occasion de vous y engouffrer et de proposer un produit ou un service qui vous permettra de vous démarquer et d’atteindre votre objectif.

2 : « Après réflexion, cette idée n’était finalement pas si géniale que ça »

Faites des recherches autour de vous avant d’arriver à ce genre de conclusions. Aujourd’hui Google est devenu notre meilleur ami.

N’hésitez donc pas à le solliciter sans modération pour faire des recherches sur le marché que vous souhaitez pénétrer.

Consultez les forums spécialisés, analysez ce que les gens disent autour du sujet se rapportant à votre idée. Cela vous permettra de savoir s’il y a de fortes demandes autour de votre projet.

Interrogez votre entourage et testez votre idée avec vos proches. Avant même de dépenser des fortunes et de développer un projet qui risque de vous rester sur les bras, pensez petit avant de faire grand.

Ainsi, avec un budget raisonnable, vous pouvez faire des échantillons et les présentez à vos proches. Faites des minis sondages afin de savoir combien d’entre eux seraient intéressés par votre projet et combien seraient prêts à vous soutenir aussi bien moralement, matériellement que financièrement.

Les résultats obtenus vous permettront de savoir combien de personnes pourraient avoir besoin des solutions ou services que vous leur apporterez. Si ces résultats semblent prometteurs, alors lancez-vous.

3 : « De toute façon je m’en moque, cette idée n’aurait intéressée personne »

Comment pouvez-vous affirmer cela ? Vous n’êtes même pas aller jusqu’au bout de votre idée.

A force de côtoyer une société où tout nous est accessible, on a souvent tendance à oublier que rien de ce que nous avons aujourd’hui n’a été obtenu sans peine.

Imaginez-vous seulement où en serions-nous si les concepteurs des ordinateurs que nous utilisons, des journaux que nous lisons ou des médicaments et aliments que nous consommons avaient abandonné leurs idées en cours de route sous prétexte qu’elles n’auraient intéressés personne ?

Testez votre idée : Une fois encore, faire des mi sondages reste l’un des moyens qui pourraient vous permettre de voir qui est susceptible d’être intéressé par votre projet.

Que ce soit pour votre blog ou n’importe quel autre projet, ne pensez jamais à la place de vos futurs lecteurs ou clients. Avoir un retour massif de personnes qui adhérent à votre projet est le meilleur moyen de vous rendre compte si à grande échelle, votre idée peut faire des adeptes.

Alors testez et essayez toujours avant de dire que personne ne sera intéressé par votre idée.

4 : « Il y a déjà trop de concurrents dessus »

Lorsque les fondateurs de Google ont eu l’idée de fonder leur puissant et fameux moteur de recherche, d’autres acteurs, bien plus avancés et mieux positionnés, étaient déjà sur le même marché bien avant eux.

Et croyez-vous que cela les a dérangés le moins du monde ?

NON !

Ils avaient une idée bien précise en tête et étaient déterminés à la concrétiser et ce peu importe les obstacles qui auraient pu se dresser sur leur chemin. Aujourd’hui tout le monde sait comment cette petite idée, qui a germé dans la tête de deux étudiants, a révolutionné le monde.

Évaluez vos concurrents : Peu importe leur taille ou leur implantation, aujourd’hui il est tout à fait possible de connaître le positionnement d’une entreprise sur un marché donné.

Vous pouvez donc évaluer vos concurrents pour essayer de découvrir leurs points forts et leurs points faibles. Une fois que vous savez cela, essayez de vous inspirez de leurs points forts tout en évitant leurs erreurs et lancez votre projet.

C’est parce que Google a su se démarquer de ses concurrents en proposant une offre mieux adaptée aux attentes des internautes qu’il a su s’imposer.

Ne vous laissez donc pas impressionner par le nombre d’acteurs qui sont déjà sur le même créneau que vous. Proposez quelque chose de mieux que ce qu’ils proposent, si c’est dans vos compétences, bien évidemment.

Conclusion :

Lorsque je me trouve face à une situation qui me bloque et sur laquelle j’ai de forts doutes de réalisation, j’essaie toujours de me projeter mentalement en avant afin d’essayer de voir tout en imaginant quelles en seraient les conséquences.

Cela me permet de m’auto-évaluer afin de savoir quelles sont mes forces et mes faiblesses. Pourquoi suis-je incapable d’aller jusqu’au bout de cette idée ou de ce projet ?

Est-ce parce que je n’ai pas les compétences nécessaires pour mener à bien tel projet que je n’ai pas réussi, ou est-ce plutôt parce que je ne me suis pas donné la peine d’essayer que je n’ai pas réussi ? Souvent, la réponse : c’est parce que je n’ai pas essayé.

Vous devez donc adoptez une ATTITUDE MENTALE POSITIVE en tout temps et aller jusqu’au bout de votre idée avant toute autre option. Abandonner sans avoir essayé, quelles qu’en soient les raisons, vous poussera toujours à avoir des regrets plus tard.

Essayez-toujours !

Et ne laissez jamais vos émotions ou votre façon de raisonner tuer vos projets avant même leur naissance.

Que pensez-vous de cet article ? Laissez-moi vos commentaires ci-dessous.

Vous pensez que quelqu’un peut être intéressé par ces conseils ? Alors n’hésitez pas à partager via les réseaux sociaux…

Source Image © Pxabay.com (CC0 License Domaine Publique)

Articles Similaires

Note: Monblogcartonne se réserve le droit de supprimer tout commentaire à caractère injurieux, offensif ou sans aucun rapport avec le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *